L’institut Saint-Joseph apparaît pour la première fois dans les archives en 1601 quand les sœurs Augustines commencent l’enseignement des filles dans une maison bâtie sur les bords de la Haine.

Plus d’un siècle plus tard, les sœurs achètent un terrain plus spacieux et fondent avec l’aide de l’abbaye de Saint-Ghislain un nouveau couvent, une école et une église.

  • En 1759, les religieuses reçoivent des félicitations de Joseph II « pour la bonne éducation qu’elles donnent aux enfants de la ville ».
  • En 1796, l’école est fermée avec la révolution française.
  • En 1810, les cours reprennent grâce à Napoléon. En 1879, un ministre libéral ferme l’école.
  • En 1881, l’école est rouverte grâce à un accord avec les frères des écoles chrétiennes.
  • En 1906, l’école est subsidiée et inspectée par l’état.
  • En 1927, l’école passe à la congrégation des sœurs de la charité de Gand.

Les écoles gardienne, primaire, professionnelle, ménagère fondées lors des siècles précédents, continuent à se développer.

1940-1944, bombardement de Saint-Ghislain et destruction de l’école.

La deuxième partie du XXème siècle voit se succéder des changements structurels divers (nouvelles options, mixité,...) A chaque étape, directions religieuse et ensuite laïque ont oeuvré pour la qualité de l'enseignement et pour un témoignage chrétien à tous.